24 mai 2013

à mes colères sans savoir pourquoi

C'était pas grave d'être amoureux, il y avait des oiseaux. Il y a cette phrase du dernier album de Maxime Le Forestier qui s'est accrochée dans ma tête, et qui est une bonne réponse à ceux qui me demandent pourquoi, au juste, j'aime la chanson française. Ce sont les mots que j'aime, d'abord, et puis parfois, oui, les mélodies. Et quand c'est les deux à la fois, alors là. Je revendique ce goût populaire pour ce qu'il dit de moi, en creux ; des choses encore un peu confuses mais que j'aimerais bien exposer à Jaccottet un jour. On... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 20:01 - - Commentaires [36] - Permalien [#]

12 mai 2013

le palais des autres jours

Le 1er mai, c'est un mercredi qui ressemble à un dimanche. J'ai laissé, sur la nappe, les miettes des croissants apportés, avec un brin de muguet, par le garçon aux yeux dorés, j'ai mis un peu de rose sur mes lèvres et je suis partie en courant. Sur le chemin du métro, j'ai à mon tour acheté du muguet, pour maman. À la sortie du métro, il pleuvait un peu, j'ai attendu le bus en écoutant Alex Beaupain, dans mon gros casque, me chanter à l'oreille après moi je veux qu'on soit malheureux. Je suis montée dans ce bus de banlieue... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 11:50 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
07 mai 2013

*
Posté par polaroidgirl à 17:49 - - Commentaires [99] - Permalien [#]