26 juillet 2015

une robe de cuir comme un oubli

  OctobreIl est près de vingt-deux heures, un dimanche soir, quand on sort du minuscule restaurant perdu au fin fond d'une librairie, où j'ai mangé une incroyable salade asiatique et bu, en guise de dessert, un jus appelé « tigre » à la belle couleur onctueuse et orangée, servi dans un verre à pied sur lequel mes ongles garance contrastaient joliment. Dans les rues pavées et légèrement luisantes, comme s'il s'était tout juste mis à pleuvoir, nos talons claquent de manière arythmique. Aucun de nous quatre ne parle... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 16:34 - - Commentaires [127] - Permalien [#]