26 juillet 2015

une robe de cuir comme un oubli

  OctobreIl est près de vingt-deux heures, un dimanche soir, quand on sort du minuscule restaurant perdu au fin fond d'une librairie, où j'ai mangé une incroyable salade asiatique et bu, en guise de dessert, un jus appelé « tigre » à la belle couleur onctueuse et orangée, servi dans un verre à pied sur lequel mes ongles garance contrastaient joliment. Dans les rues pavées et légèrement luisantes, comme s'il s'était tout juste mis à pleuvoir, nos talons claquent de manière arythmique. Aucun de nous quatre ne parle... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 16:34 - - Commentaires [123] - Permalien [#]

05 octobre 2014

popular problems

07h04, France Inter hurle des nouvelles syriennes dans la chambre moite, j'ai envie de m'enfouir à nouveau dans le sommeil brisé et déjà perdu, dans ce sommeil un peu tiède qui suit les nuits d'amour voraces, les nuits d'amour affamées, dévorantes, insatiables, ces nuits d'amour où j'ai l'impression qu'on ne survivra pas, qu'on crèvera là, comme ça, ces nuits d'amour où on se mange le coeur, voilà, c'est ça, où on se mange le coeur écrasé en petites miettes dans la paume de l'autre, et où je pleure à l'intérieur de moi-même... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 10:10 - - Commentaires [76] - Permalien [#]
24 septembre 2014

ainsi la nuit

Marguerite Yourcenar. Entretiens (livre d'). Arrêt du coeur devant cette photo en noir et blanc. Sygma signée Pierre Lafont. Légende : « dans sa cuisine, à Petite Plaisance ». Casseroles bien alignées (cuisine ?), et gros bocaux. Sur l'un, on peut deviner, écrits à la craie (?)(écriture blanche...) « ABRICOTS ». En lettres majuscules. Certains bocaux sont ouverts. Chien. Panières avec des pommes, une avec des noix, et une bouilloire en métal sur le feu. MY devant la cuisinière. C'est quelque chose que cette... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 11:28 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
25 novembre 2013

avec la lune injuste

Parfois je me demande comment ça sera, dans dix ans, les soirs d'hiver. Je prédis une maison de banlieue, pas moche mais pas jolie non plus, entourée de maisons pas moches mais pas jolies, non plus. La bruine fait des collerettes orangées aux réverbères, le goudron des rues ressemble à un long dos de poisson, de rares passants pressés parlent vite au téléphone avec de la fumée qui leur sort de la bouche. Dans la cuisine, il y a de la buée sur les vitres, France Inter à fond les ballons, un dîner à préparer pour les mômes, une... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 21:29 - - Commentaires [112] - Permalien [#]
26 août 2013

les grands ciels humides

« Tu ne voudrais pas être un peu moins chiante ? », il me demande, en me caressant le bras, et ses yeux dorés, dans la lumière du matin - ses yeux dorés, dans la lumière du matin, c'est quelque chose ! - sourient en anticipant mon petit air outragé et la moue de mes lèvres. C'est un matin cheveux hirsutes & T-shirt-culotte, c'est un matin baigné de lumière et c'est un matin meilleures brioches au chocolat du monde. Je retrouve Paris, avec gourmandise. Je ne peux plus m'en éloigner tellement, j'ai l'impression, sans qu'elle... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 00:06 - - Commentaires [72] - Permalien [#]
03 août 2013

aux yeux de tes marins que l'absinthe déserte

C'est comme dans un film de Claude Sautet. Il y a des enfants à ne plus savoir qu'en faire, des tas d'enfants dispersés aux quatre coins de la maison et du jardin, et le jardin ici, comprenez bien, c'est des champs à perte de vue, des prés sans fin, avec le bonheur dedans, certainement, mais pas comme à la télé. C'est un samedi de la fin juillet, on a rendez-vous pour le déjeuner. On s'est déjà vus la veille, un peu, à Chalon, mais écrasés par la chaleur, on ne s'était pas dit grand chose. Les gamins avaient mangé des glaces tout... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 17:58 - - Commentaires [54] - Permalien [#]

21 juillet 2013

chemise en popeline, sonnet de Mallarmé

Je reste encore un petit bout d'été, j'ai promis. Et je tiens toujours mes promesses, si, je vous jure. Alors me voilà, je laisse ici quelques traces éphémères de ce début d'été 2013, mi-figue mi-raisin, mi-laine mi-coton, mi-pluie mi-touffeur. Je ne cesse de comparer, presque jour après jour, grâce à mon journal que je tiens quotidiennement, ce qu'il se passe cette année avec ce qu'il se passait l'année dernière aux mêmes dates. L'année dernière, quand c'était le début de la fin du monde. Pour chaque jour qui passe, je suis capable... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 17:42 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
11 juillet 2013

 
Posté par polaroidgirl à 00:36 - - Commentaires [99] - Permalien [#]
18 juin 2013

et sous le fard d'un serment maquillé

L'odeur qu'il y a sur ses petis habits quand elle rentre de chez son père est celle dont je suis tombée amoureuse l'année où j'allais avoir quinze ans. C'est quoi, quatorze ans, c'est quoi cet âge-là ; c'était quoi, cette vie-là, déjà ? Je ne sais presque plus, j'ai oublié je crois. Parfois, des bouffées de souvenirs me tournent la tête. C'est la ruelle de nos rendez-vous du vendredi soir, avec V., dans laquelle je passe avec Bertille dans les bras. Je lui raconte, un peu, tout bas, je lui dis que l'on venait là quand on était... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 11:01 - - Commentaires [104] - Permalien [#]
05 juin 2013

le ciel est sur nous comme un drap

On a échangé des regards, entre Solférino et Saint-Lazare, au son de Mon amant de Saint-Jean joué sur un accordéon poussif. Parfois, nos yeux se croisaient dans la vitre qui donnait sur le noir, mais la plupart du temps, je regardais mes mains, je sentais son regard sur moi, je relevais la tête, il regardait ses mains, et ainsi de suite jusqu'à ce que je descende un peu précipitamment, un peu troublée. Il me faisait penser à un garçon dont j'aurais pu être amoureuse, dans une autre vie, si je n'étais pas tombée follement amoureuse... [Lire la suite]
Posté par polaroidgirl à 20:03 - - Commentaires [52] - Permalien [#]